Se protéger du COVID-19

Se protéger du COVID-19

1 avril 2020 0 Par experimentor

Le COVID-19 fait peur, et à juste titre il est préférable d’éviter si possible de l’attraper, en particulier chez les plus âgés ainsi que plus généralement toute personne à la santé fragile ou sujette à des pathologies respiratoire ou cardiaques. Tout cela fait peur, c’est normal. Les médias mainstream aiment bien faire peur aux gens, tout en les désinformant. Cela permet de contrôler les populations, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Pour se protéger, les gestes barrières et le masque, c’est la base, mais il n’y a heureusement pas que cela pour mettre toutes les chances de notre côté. On ne parle jamais de comment booster son immunité, chose pourtant primordiale, et d’autant plus lors d’une épidémie aussi importante.

 

Renforcer son immunité

Cet article a pour but de vous informer et de vous rassurer en vous montrant qu’il existe de nombreuses façons simples de booster son immunité, avec des pratiques qui ont montré leur efficacité pour prévenir et soigner les grippes. Bien sûr, il n’y a aucunes garanties que vous soyez totalement protégés, c’est pourquoi le mieux est de rester autant que possible à la maison.

Au moment d’écrire l’article, nous connaissons mal le COVID-19 et ses mutations. Je me base sur des méthodes générales qui fonctionnent bien sur un grand nombre de virus, comprenant les virus grippaux de la grande famille des coronavirus. A priori, pourquoi elles ne fonctionneraient pas aussi sur le COVID-19 ? Cela mérite d’essayer, au moins en préventif 🙂

Je n’ai pas trop l’envie de rentrer dans les détails car chaque point mériterait bien plus qu’un article ! C’est pourquoi nous allons survoler les solutions de prévention et je resterai assez général en vous laissant le choix d’approfondir par vous-même les points qui vous intéressent en particulier.

 

Avertissement

Je ne suis titulaire d’aucun diplôme médical. Je suis simplement amateur de méthodes alternatives de soins, c’est pourquoi je vous partage mes modestes connaissances. L’utilisation des produits dont je parle dans cet article sont sous votre entière responsabilité.

Les conseils livrés ici ne tiennent pas compte de pathologies de santé particulières auxquelles vous pourriez être sujet. Si vous souffrez de soucis de santé particuliers, parlez-en à votre médecin qui pourra vous conseiller.

 

Huiles essentielles

Il est tout-à-fait possible de se concocter un bon petit cocktail anti-viral qui soit à la fois assainissant et agréable à respirer dans la maison. Pourquoi un cocktail ? Parce que la combinaison des HE décuple leur puissance ! C’est ce que l’on appelle la synergie des huiles essentielles. Pour ce qui est des proportions, c’est à vous de voir selon vos goûts. Concernant ma pratique, j’utilise les huiles surtout en diffusion via un diffuseur par nébulisation et j’en suis très satisfait.

Si vous êtes novice sur les huiles essentielles, je vous recommande de vous documenter car leur usage doit respecter certaines précautions qui varient suivant les huiles. Je vous orienterai par exemple sur l’excellent ouvrage de la pharmacienne Danièle Festy qui s’est spécialisée en aromathérapie. Le livre : Ma bible des huiles essentielles se situe parmi les grandes références. Vous y apprendrez comment les utiliser sans risques, avec une fiche pour les huiles les plus connues ainsi que les recommandations pathologie par pathologie. Un bon investissement 😉 Et bien sûr, utilisez exclusivement des HE bio !

 

ma bible des huiles essentielles

ma bible des huiles essentielles, livre de référence de Danièle Festy

 

Sinon, à usage informatif, vous pouvez consulter le guide huile par huile disponible sur le site d’aroma-zone. Ainsi que celui très pratique de la compagnie des sens.

Ravintsara

Le ravintsara est extrêmement populaire, et ce n’est pas pour rien : c’est LA BASE quand on débute en aromathérapie. Antiviral a large spectre, expectorant, agréable à utiliser en inhalation, par voie orale ou directement sur la peau. Il a l’avantage de ne pas être dangereux car le seuil d’intoxication est assez haut (il faudrait prendre une très grosse dose pour avoir des effets secondaires !) et on peut l’utiliser sans danger même chez les enfants.

Le ravintsara ne doit pas être confondu avec le ravinsare. Le nom est voisin mais ce n’est pas du tout la même plante.

 

Eucalyptus globuleux

En complément du ravintsara, antiviral très utile sur les infections respiratoires. Favorise un bon fonctionnement du système immunitaire. Expectorant. Parfume agréablement la maison !

 

Eucalyptus radié

Proche de l’eucalyptus globuleux. Usage similaire.

 

Lavande officinale/vraie

La lavande se mariera très bien avec le ravintsara et l’eucalyptus. Elle procure de la détente en plus de parfumer agréablement l’intérieur du logis. Effet anti-inflammatoire, apaisant nerveux, calmant. Avant de dormir, c’est super. En temps de crise comme nous le vivons, je trouve qu’elle a très bien sa place !

 

Palmarosa

Nombreuses utilisations, dont anti-virale en soutient de l’immunité. Une senteur citronnée sympa.

 

Origan compact

Alors là on rentre dans du lourd. HE très puissante, mais à manier avec précaution et à petites doses. Antiviral puissant. Attention : dermocaustique : attaque la peau si utilisée pure. Personnellement, je trouve que l’origan est très envahissant, pas seulement au jardin mais aussi en huile essentielle en diffusion 😉 Personnellement, je ne l’utilise pas dans mon mélange, d’autant plus qu’elle a un effet tonique en contradiction avec la lavande. Attention aux personnes hypertendues. Je la garde de côté au cas où 😉

 

Cannelle de Ceylan (écorce)

Nombreuses utilisations, dont antivirale. Attention : dermocaustique. Plutôt stimulant, tout comme l’origan.

 

Ma recommandation : cocktail de base en diffusion

Destiné aux débutants, je vous recommande un cocktail antiviral assez basique, mais bien tranquille et sans danger, à utiliser avec un diffuseur. Il a l’avantage de ne pas vous exploser la tronche tout en vous protégeant :

  • ravintsara
  • eucalyptus globuleux ou radié
  • lavande officinale
  • palmarosa (un peu moins de gouttes)

Diffusion théoriquement 10-15 min/j mais je les dépasse très largement sans aucuns effets désagréables. Pour ce qui est des proportions, c’est à vous de voir. J’aurai tendance à dire : humer-les, ressentez-les, et composez votre équilibre. Pour les débutants, une dominance de lavande est rassurante.

Il existe de nombreuses HE antivirales ainsi que de nombreux mélanges possibles, c’est à titre d’exemple. Soyez prudents quant à leurs utilisations, en particulier avec certaines un peu fortes.

 

Compléments alimentaires

Vitamine C

La vitamine C est l’une des vitamines les plus importantes pour notre corps et notre système immunitaire, d’autant plus que nous sommes incapables de la synthétiser. Elle joue notamment un rôle d’antioxydant. On la trouve sous forme naturelle avec les fruits et légumes, accompagnée de tout ce qu’ils apportent en plus pour la santé ! Et brisons tout de suite un mythe : la vitamine C n’est PAS un excitant et n’empêche pas de dormir, bien au contraire.

Il existe plusieurs sources de vitamine C en tant que complément alimentaire. L’acérola sous forme naturelle de baies séchée ou incluse en comprimé est un bon exemple. Certaines formes se présentent en complément avec d’autres nutriments pour faciliter son assimilation, une très bonne idée.

On trouve aussi une forme de synthèse, très concentrée, que la plupart d’entre vous ignorent à tort : l’acide L-ascorbique disponible par exemple sur cette bonne boutique en ligne. N’ayez pas peur que ce soit fait en labo, pour une fois, ce n’est pas dangereux et la vitamine C de synthèse est aussi efficace que la naturelle. L’intérêt ?

  • usage très facile et on dose avec une balance électronique
  • on peut en stocker de grandes quantités et sur un minimum d’espace. Pratique en cas de crise d’approvisionnement de fruits et légumes pour éviter des problèmes de santé. (Mais précaution, de ce que j’ai lu, au bout de quelques mois, ça finit par s’abîmer quand le paquet est ouvert :/ )
  • oubliez les cachets vitamine C du pharmacien aux mauvais additifs, c’est pas terrible
  • pour son prix et sa quantité, la vitamine C de synthèse en poudre est à faible coût

Pour l’utiliser, on la dissout dans l’eau, en plusieurs prises dans la journée, pas à jeun. Il n’existe pas de contrindications concernant la vitamine C. Si bien que l’on peut se soigner à forte dose, 3-4 g/jour, voire davantage. En cas de saturation de l’organisme, l’excédent ressort par les urines et on a la diarrhée également, rien de bien grave du coup. Bien sûr, l’usage dont je parle est exclusivement par voie orale. Ne vous amusez pas à vous injecter tout seul quoi que se soit…

Le Dr Richard Cheng et d’autres médecins chinois on prouvé que la vitamine C peut guérir du COVID-19. Mais leur méthode est différente, puisqu’en intraveineuse avec un suivi médical.

 

Vitamine D

La vitamine D joue un rôle important dans la minéralisation des os, la fonction musculaire, l’immunité, prévient les allergies et bien d’autres aspects importants.

On trouve de la vitamine D dans les aliments vivants d’une part, d’autre part nous en produisons : il suffit de mettre (raisonnablement) sa peau au soleil ! C’est gratuit ! Cependant, je sais pas de votre côté, mais j’ai l’impression que ces derniers hivers ont été de plus en plus nuageux et qu’on reçoit beaucoup moins de soleil qu’avant…

Heureusement, on peut forcer une dose plus élevée par supplémentation. Il existe des ampoules, des gélules, solubles, etc. Concernant la dose journalière, cela fait débat mais pour s’empoisonner, les doses doivent être assez élevées. Le laboratoire D.PLANTES par exemple propose plusieurs solutions, de base animale ou végétale. Avec 1000UI/15Kg chaque jour, c’est déjà une bonne base.

 

Spiruline

J’ajouterai personnellement la spiruline du fait qu’il s’agit d’un des meilleurs compléments alimentaires qui soient…

 

Chlorure de magnésium – Nigari

Le chlorure de magnésium est un complément aux nombreux bienfaits. Je commence à avoir la flemme donc je vous mets un joli lien 🙂 Niveau immunité contre les maladies, c’est vraiment un excellent apport. Il existe sous plusieurs formes. J’utilise et vous recommande de le prendre sous forme sel de Nigari, je trouve que c’est très bien. Forme non purifiée, 95% de magnésium, peu de sel, 2€ le sachet. Se conserve longtemps. Multiples usages. Parfait.

 

sel de nigari

 

On le dilue dans l’eau à raison de 2-3g/L d’eau, boire un verre de 100 mL par jour, mettre au frigo. Bon je ne vais rien vous cacher, en réalité les doses “officielles” ne correspondent pas aux besoins de tout le monde. Je pense qu’on peut en prendre davantage sans mourir. Simplement, à la différence d’autres compléments, il faut faire attention si on a des problèmes rénaux et certains problèmes spécifiques.

On recommande une cure de 3 semaines, puis 3 semaines d’arrêt avant de reprendre, car notre corps stock le magnésium (ça c’est cool !) et puis il y a une question de laisser tranquille les reins pour qu’ils se reposent.

Ah oui, petit détail sympa : c’est un laxatif. Au début, quand on a pas l’habitude, on a une tendance à la diarrhée. Mais si le corps réagit ainsi, c’est peut-être qu’il y a un besoin de nettoyage quelque part… Dernière chose sur sa conservation : une fois le sachet ouvert, conservez impérativement le Nigari dans un bocal fermé (genre bocal à cornichons). J’ai remarqué qu’au contact de l’air, il capte l’humidité, se transforme en “neige” compacte en bloc… puis fini par progressivement se liquéfier 😀

 

Argent Colloïdal

L’argent colloïdal est un puissant anti-bactérien et anti-viral. Il s’agit d’une solution ionisée d’argent produite par électrolyse. L’argent est disponible sous plusieurs formes, mais seule la version produite par électrolyse a l’avantage d’être parfaitement non-toxique. Je ne vous cacherai pas qu’en ce moment il est plus compliqué d’en trouver, car on se l’arrache en boutique bio !

Il y a une marque qui a fait ses preuves : Catalyons. Alors oui, c’est pas donné, certes, mais c’est de la bonne qualité. Vu le prix, je vous recommande plutôt de garder une bouteille en réserve au cas ou vous ou un proche attrape le covid et/ou a des symptômes grippaux. Depuis 2010 l’Union Européenne a demandé le retrait de l’appellation complément alimentaire pour usage externe. Évidement, c’est stupide (ou malveillant?) car vous pouvez parfaitement la boire 😉

 

Se remettre en forme

 

Bien dormir

Il est très important de dormir suffisamment pour se régénérer. Chaque heure de sommeil est une heure de gagnée pour votre santé et même la longévité de votre vie. C’est grâce au sommeil que notre corps récupère, que notre cerveau organise la mémoire, et même cogite durant la nuit pour que le lendemain nous trouvions des réponses à nos problèmes. La nuit porte conseil, et c’est vrai ! De plus, un sommeil correct et régulier booste l’immunité, ce qui est d’autant plus important en cas d’épidémie virale.

La quantité de sommeil dépend de vos besoins. Cependant, faites en sorte d’ aller vous coucher avant minuit, car le sommeil n’en sera que bien plus réparateur 😉 Ça tombe bien, puisque du temps, nous en avons devant nous en ce moment 🙂 Inversement, moins on dort, plus on se met mal, plus on est sensibles aux maladies, aux infections, au stress, etc. Soyez certains que le COVID-19 profitera du stress, du manque de sommeil !

 

Détente du corps et de l’esprit

Il est important d’aller dans le sens de la détente du corps, en actionnant le système para-sympathique. L’impact positif de la détente sur le système immunitaire est très important. Les gens stressés baissent fortement leur immunité s’ils ne font rien pour y remédier ! Peu importe vos méthodes : yoga, médiation, prière, lecture, sport à la maison (musculation, gymnastique…) ou footing… l’important c’est de se mettre dans de bonnes conditions.

Tout le temps consulter les informations n’est pas une bonne idée, car c’est s’enfermer dans la peur du manque ainsi que de la maladie. La peur n’évite pas le danger. Il y a un temps pour tout et vivre dans l’excès n’aide personne. Concernant la TV, j’en parlais dans le précédent article, le confinement n’est pas une raison pour rester bloqué devant toute la journée. Surtout pour regarder des choses inutiles qui vous font perdre votre temps utile.

 

Jeûner

Le jeûne permet de mobiliser les ressources que notre corps a en lui, naturellement et de façon automatique. Il fait appel à un procédé qui s’appelle l’hormèse. L’hormèse dans le monde vivant, pour faire simple, est un processus de réponse et d’adaptation face à un stress modéré. La conséquence est l’amélioration générale de l’état de l’organisme, d’aptitudes particulières ou le rétablissement du fonctionnement de certains processus vitaux.

La douche froide, la course dite en fractionné ou encore la musculation sont des pratiques utilisant l’hormèse, afin de produire une réaction d’adaptation allant vers le renforcement. Avec le jeûne, c’est la santé générale qui s’améliore, à commencer par le foie, le système digestif, sanguin.

Le sujet est vaste et intéressant, mais nous n’aurons pas la place ici pour en parler. Un jeûne de 24 ou 48 est un premier pas vers la régénération et cette période de confinement s’y prête assez bien ! Je vous recommande de jeter un œil à la chaîne YouTube de Thierry Casasnovas pour plus d’informations.

 

Compléments d’informations

N’hésitez pas à consulter cet article du blog de Justine Lamboley,  naturopathe. Elle rappelle des conseils de bon sens que nous avons tendance à ignorer.

 

Conclusion

Cet article non exhaustif est un tour d’horizon de ce que vous pouvez mettre en place afin de vous protéger du COVID-19, en renforçant votre immunité. Il existe encore beaucoup d’autres choses que j’aurais pu ajouter. Avec tout cet arsenal et quelques bonnes pratiques, j’espère que vous êtes rassurés sur le fait que vous pouvez agir pour protéger vos proches et vous-même. Si vous avez des suggestions, vos commentaires constructifs sont les bienvenus.

Bien sûr, restez chez vous autant que possible et portez des masques (si vous en avez) pour ne contaminer personne.